AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edwige Taüffer - Le malheur ennoblit les femmes, tandis que le bonheur les rend bêtes et égoïstes. Il y a au fond d'une femme riche et aimée une béatitude imbécile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Théodora Wayte
Papillon d'obsidienne et Fondatrice
Papillon d'obsidienne et Fondatrice
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Etes vous disponible pour rp ?: disponible 1/2
Santé mentale de votre personnage:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Edwige Taüffer - Le malheur ennoblit les femmes, tandis que le bonheur les rend bêtes et égoïstes. Il y a au fond d'une femme riche et aimée une béatitude imbécile.   Jeu 12 Juin - 14:10


Edwige Taüffer, 29 ans

Feat Ksenia Solo

Votre Identité :


  • Lieu de naissance : Leipzig
  • Date de naissance : 18 Juillet 1985
  • Métier : Romancière et Illustratrice de livre pour enfant
  • Rang social : Aisée
  • Groupe Sanguin : O+
  • Groupe : Rote Lilie

Je ne crois pas que la réponse soit dans vos chaussures de quatre sous Clarice.
(4/5 lignes par question)
Quel est votre plus grande peur ?
Tout le monde à peur de quelques choses et je ne déroge pas à cette réalité. Mon angoisse, ne porte pas de pelage. Je peux aisément plonger dans une piscine ou me jeter dans le vide. Ce qui me terrifie n'apparaît pas à chaque coin de rue, mais souvent aux fêtes des anniversaires de mes nièces et neveux. Une perruque de couleur flashy, un maquillage blanc et un sourire gigantesque peint sur le visage. Il fait rire les enfants de ses ballons animaux pour ma part il me fiche la chair de poule et je prendrais bien mes jambes à mon cou quand je dois assister à un spectacle sous un chapiteau colorée. Oui, je suis Coulrophobe...
Quel mort redoutez-vous ?
Mon cauchemar est toujours le même, je suis dans ma salle de bain et le robinet refuse obstinément de se fermer. J'ai beau forcé, taper rien ne fait, le robinet continue de déverser son liquide engloutissant peu à peu la pièce. Je surnage, plongeant régulièrement pour déverrouiller la porte, mais là aussi celle-ci s’obstine à rester close. Alors, je suffoque lentement, l'eau emplit mes poumons et je sombre alors que je sens la mort s'approcher ...J'ouvre les yeux heureuses que ce ne soit qu'un vulgaire cauchemar
Comment vous voyez-vous ?
Hum.. alors je dirais que je suis une femme plutôt jolie, mais qui refuse de s'engager et qui fuit les grosses responsabilités. Loin d'être bête, je ne me considère pas comme un génie même si mes résultats scolaires était loin d'être mauvais. Rêveuse avec une âme d'enfant même si j'avoue être loin d'être facile à vivre dût à mes sauts d'humeurs fréquents. Je me vois aussi comme quelqu’un de très effacé qui suit bêtement les directives de ma maison d'édition et qui peut avoir du mal à communiquer avec des gens extérieurs de mon cercle de relation.
Quel est votre plus grand rêve ?
Je ne pense pas avoir d'autre rêve que celui que j'ai déjà accomplit, je fais le métier dont je rêvais même si je ressens un grand vide sentimental. Alors, le nouveau rêve qui se profile dans mon esprit serait sans doute de réussir à combler ma solitude et de retrouver mes origines familiales, loin d'être évident. vu le peu d'info que j'ai en ma possession !
Comment voyez-vous votre avenir ?
Bah...mince vous êtes bien curieux ! Mon avenir ...excellente question... Alors, bah plus différent que ma vie actuelle. Si peut être un ou deux enfants, une grande maison et une vie plus posée. Ah, oui et sans doute  aussi continuait a naviguer sur la vague du succès. Hum.. mais bien sûr ! Réussir à stopper la clope et ça c'est pas gagné !


Accro à la cigarette - Brillante - Individualiste - Captivante - Lunatique
Ouverte d’esprit - Secrète - Créative - Réservé- Tempérée


Que fait votre père ? Est-ce qu'il descend dans la mine ?


*Qui suis -je ? Voilà une question qui revint inlassablement dans mon esprit !
Edwige ? Oui, c'est bien ainsi qu'on me nomme ! Mais qui ? Pourquoi ? Une multitude de question dont je n'aurais jamais la réponse. La nuit tombe et je m'endors et inlassablement, je voyage à travers le temps et l'espace...Le lendemain je ne me souviendrais que de la moiteur de ma peau et l'impression d'avoir oublié une chose importante. Pour le moment je sombre et je vais rêver une fois encore *


Edwige se tourne encore et encore dans son imposant lit, elle ne cesse de ressasser encore et encore ce que la femme qu'elle considérait comme sa mère à murmurer sur son lit de mort !
- Tu n'es pas notre fille légitime ! ( dernier souffle de sa mère)
Le verdict était sans appel et la douleur mélangé au chagrin fût dévastateur. Vingt huit ans qu'elle vivait dans un mensonge ... et c'est maintenant alors qu'elle aurait aimé avoir des réponses qu'elle se trouvait face à un cercueil en bois précieux qui se recouvrait peu à peu de la terre noire du vieux cimetière de Leipzig. La main tremblante, une rose d'un rouge sang à la main , elle se tient là immobile. L'enterrement fût élogieux, les larmes sincères mais le cœur de la jeune femme était brisée. Alors, que le temps s'égrène et que le réveil digital apportait une faible lueur dans la chambre à coucher,la jeune femme réfléchissait, les yeux rivés au plafond.

Elle ne savait plus que penser ! Demain, elle devra être souriante car elle allait faire une séance de dédicace pour son dernier Roman " Pluie de cendre ". Mais, ce foutu sommeil la fuiyait comme la peste, elle se leva alors et déambula dans le pavillon familiale désespérément vide, pas un bruit seulement le silence. Edwige longeait le couloir et prit place sur le bureau dans son salon, elle sortit un album poussiéreux et se plongea dans ses souvenirs d'enfances.

Elle ne savait rien de sa naissance et ses souvenirs d'enfants ne remontait que lorsqu'elle était capable de comprendre et réfléchir. Elle tourna les premières pages et découvrait un petit nourrisson, ils avaient donc dût l'adopter alors qu'elle n'était qu'un bébé ! Elle aimerait en savoir plus ! Elle fouillait cet album, fébrilement ses mains hésitant à tourner les pages...

L'hiver arriva et entre son travail et les démarches suite au décès de sa mère, la jeune femme n'avait rien put trouver. Edwige montait ce matin-là au grenier pour ranger de la paperasse. Quant elle tomba sur un dossier d'adoption, il était dissimulée et vu l'état, ses parents avaient sans doute essayé de le brûler. Il n'y avait pas grand chose, mais un nom attira son attention Hangelheim. Relisant les quelques feuilles à la hâte, elle comprenait qu'elle était née sous X, dans l'hôpital de cette petite ville.

Edwige ne pouvait en vouloir à ses parents car elle ne manquait de rien et sa vie était plus douce. Elle avait été choyée autant par sa mère que par son bourru de père, mais à l'âge de quinze ans le couple vola en éclat et Edwige se retrouva partagé entre les deux lieux d'habitations. Littéraire dans l'âme, elle décrocha ses diplômes et fit quelques années à la fac mais sans grand intérêt, elle finit par abandonner.

La jeune femme se lança alors dans l'écriture et sa passion pour le dessin lui apporta un revenu régulier. Elle quitta le domicile familial et emménageant au cœur du centre ville de Leipzig. Il n'y avait rien de plus a dire, elle avait fréquenté des hommes mais les quitter souvent sur un coup de tête, elle resta donc seul et acheta un chat !

Là voilà maintenant trentenaire et son dernier parent à quitter l'Allemagne pour le Canada. Un coup de téléphone rapide à la maison d'édition, elle annonçait son départ de la ville en prétextant vouloir se mettre au vert pour trouver l'inspiration. L'éditeur hurlait dans le combiné et la jeune femme encaissait sans broncher. Deux jours plus tard , elle était en route pour cette bourgade ...

 


Jupiter Jazz II - Space Lion...a lost soul

Vous semblez différent Will ...

Le don d'Edwige à fait son apparition alors qu'elle fêtait son douzième anniversaire. Son père venait de lui offrir une poupée de collection. C'est en touchant l'objet qu'elle a eut son premier flash. Edwige à dut mal à accepter cette capacité et fait tout pour le cacher.

PSYCHOMÉTRIE
La psychométrie est le don de connaître l’histoire d’un objet en ayant un contact physique direct avec celui-ci. Il suffit pour cela de poser les mains sur un objet et de ressentir l’environnement passé. A priori, ce don fonctionne sur n’importe quel objet. Vieux ou neuf.

Chaque objet enregistre son environnement lorsque celui-ci est placé à un endroit pendant une longue durée. Il est ainsi possible de lire ces informations. Le problème c’est qu’il est difficile de faire une recherche approfondie. Il est impossible de localiser précisément un événement parmi d’autres. Ce n’est que du ressenti, mais l’avantage provient de l’énergie produite par les émotions fortes. Un objet présent sur le lieu d’un meurtre gardera ce dernier en priorité. Pour maîtriser cette bénédiction, il faudra du temps et de la pratique.


Les pancakes au sirop d'érable

Merci Clarice...merci...
Je suis la fondatrice de ce monde tordue ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Edwige Taüffer - Le malheur ennoblit les femmes, tandis que le bonheur les rend bêtes et égoïstes. Il y a au fond d'une femme riche et aimée une béatitude imbécile.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]
» Un Imbécile reste un imbécile
» Duo d'imbécile et une cuisine | ft. Jongah
» Michel Martelly n'est rien qu'un autre agent au service des usurpateurs.
» IL EST VRAIMENT STUPIDE LE PAPE BENOIT 16

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nox Vitae :: Purgatoire :: Présentations Validées-
Sauter vers: